Documents

Ce que nous dit la crise du coronavirus

Cet évènement nous permet sans doute de réfléchir à notre condition et à nos contradictions… Il aura fallu que cela nous touche de manière plus spectaculaire dans notre quotidien pour que l’ensemble de la population se rende compte des méfaits de notre système sociétal alors que le dérèglement climatique, la destruction de la biodiversité, l’exploitation des matières premières, le mépris pour les populations fragiles et bien d’autres calamités ont suscité si peu d’écho. Par contre il est inquiétant que cet état de confinement s’appuie sur la mise en place d’un appareil législatif liberticide dont on ne sait s’il ne va pas perdurer dans notre droit commun… Si nous retrouvons notre vie d’avant, sommes-nous sûrs de changer de paradigme, est-ce que cette société de consommation repartira de plus belle, motivée par la frustration de n’avoir pu consommer ! Les différents textes réunis dans cet ouvrage nous ouvrent des pistes pour réfléchir à ce que nous voulons pour nos vies et surtout pour celles des générations futures qui, de plus en plus, nous mettent face à nos responsabilités.

• Regards croisés sur les responsabilités de notre société

• Un ouvrage déterminant sur la crise que nous vivons

• Des éclairages pertinents sur les causes de cette pandémie

• Des pistes sur ce que nous devons changer pour un monde viable

• Des analyses approfondies sur nos comportements et nos erreurs

 

L’homme cet animal raté (nouvelle édition)

Depuis environ 10 000 ans, Homo sapiens scie la branche sur laquelle il est assis. Ce terrible constat de l’auteur démontre que les humains seraient des animaux possédant une capacité particulière à satisfaire leurs pulsions cupides par de belles justifications, courant ainsi, totalement aveuglés, à leur extinction…
Ils n’ont pas su prévoir que l’accroissement de la population se ferait plus vite que celui des ressources alimentaires, ils n’ont pas compris qu’un développement infini est impossible dans un monde fini. Leur pseudo-supériorité sur l’animal – la raison, la culture, le langage et la morale – ne serait qu’une entrave… Pourquoi, avec leurs intelligences, n’ont-ils pas su éviter la surpopulation et l’épuisement des ressources naturelles alors que les animaux se régulent depuis toujours ? Pourquoi, malgré la technologie, sont-ils de plus en plus cernés par les pollutions ?
Homo sapiens, autrement dit celui qui sait, celui qui a découvert l’agriculture, l’élevage et la civilisation, s’est fait piéger par le changement climatique et les conflits qui aboutissent aujourd’hui à des guerres et aux déplacements des populations ? Cette enquête sur notre espèce s’appuie sur les découvertes récentes de la science, particulièrement en écologie, éthologie, évolution génétique et préhistoire.
L’homme ne serait-il pas un animal raté ?

  • Une nouvelle édition d’un ouvrage qui est devenu un classique. 
  • Une réflexion originale et révolutionnaire sur notre place dans la nature.
  • Un livre « choc » qui remet en cause notre vision du monde animal et du vivant.
  • Un sujet

Algues vertes un scandale d’état

Cela fait si longtemps que les marées vertes envahissent les côtes bretonnes… Il faudra attendre 2009 pour qu'elles soient reconnues toxiques et présentant un risque grave pour la santé. Pourtant, le mélange de soufre et d'hydrogène est toujours présent sur les plages et dans les estuaires, dans le sable et la vase, la vie est dissoute dans le jus noir putride issu de la décomposition des algues. Dernière victime en date, un jogger terrassé en 2016 et il a fallu que des associations dénoncent les mensonges de l'administration et des élus pour que cette intoxication mortelle soit révélée. C'est tout un territoire qui souffre, malgré les belles paroles des pouvoirs publics contre cette pollution toxique. Dénonçant le déni ambiant, l'auteur démontre qu'on ne pourra pas éliminer cette pollution sans repenser radicalement les pratiques agricoles produisant des excédents de nitrates qui nourrissent ces algues. Il révèle la collusion entre les partisans d'une agriculture intensive et les pouvoirs publics.

Un problème crucial pour la Bretagne Nombreuses dédices à reprogrammer

• Une alerte sur un scandale qui n’a que trop duré.

• Un auteur qui lutte depuis toujours contre ce phénomène.

• Une importante mobilisation des associations bretonnes.

• Une remise en question de l’agriculture industrielle.

Une agriculture du vivant

Retrouvons l’odeur des champs. Celle de l’humus, du végétal, des champignons. Cette odeur si particulière qu’un sol forestier dégage lors d’une pluie. Retrouvons ces odeurs dans une agriculture qui fait désormais avec la nature et le génie végétal.
Sur petites ou grandes surfaces, en bio ou conventionnel, les problèmes sont les mêmes : érosion, pollution, pertes de rendements, intrants… Les solutions sont identiques et peuvent se résumer par la formule suivante, base agronomique universelle mais pourtant oubliée : Remettre au coeur des systèmes agricoles le cycle de la fertilité naturelle des sols et des écosystèmes.
Vous découvrirez dans cet ouvrage collectif, les récits de scientifiques, agriculteurs, praticiens… Tous pionniers de l’agroécologie, des sols vivants, de l’arrêt du travail du sol, de l’agroforesterie, de la connaissance du rôle des arbres, des vers de terre ou encore des réseaux de champignons, pour réaliser cette agriculture qui fait avec le vivant. Une agriculture résiliente et qui rend l’autonomie aux producteurs !

  •  Un sujet brûlant d’actualité traité par une vingtaine de spécialistes 
  •  Des pistes pour réintroduire la diversité et préserver nos ressources naturelles
  •  Des solutions économiquement viables pour reconcevoir nos systèmes de production
  •  Un bilan accablant des conséquences de l’agro-industrie moderne